Salsa

La salsa (en espagnol «sauce»), désigne à la fois une danse et un genre musical. Un musicien ou danseur de salsa est appelé Salsero (Salsera au féminin).La salsa n'est pas seulement appréciée en Espagne mais également dans le monde entier

Dans les années 60, une vague de rythmes provenant de Cuba fusionnent avec le Jazz.

Izzy Sanabria, un designer graphique des Studios Fania, décide de les mélanger et les assembler tous sous le même nom afin d’éviter les confusions et rendre le concept plus abordable. Il choisit alors le nom de Salsa, un terme servant à désigner les groupes et les musiciens qui mettent du piment et font réellement vivre la musique.

La musique Salsa a une structure très précise : une introduction, une phase mélodique, une rythmique ou une phase de percussion pure appelée ‘’Montuno’’, une autre phase mélodique puis la fin de la chanson. Les exclamations sont utilisées pour annoncer un changement de phase, notamment dans le Montuno qui est la partie avec la plus grande énergie rythmique.

Un antique prédécesseur de la Salsa est la Contredanse dansée à Versailles qui fut exportée vers la Cour d'Espagne avant de rejoindre les terres des Caraïbes durant la phase de colonisation sous le nom de Contradanza. Plus précisément, la Contredanse arrive à Haiti et la Contradanza arrive à La Havane.

Un autre facteur fondamental dans l'origine de la Salsa est les rythmes africains que les esclaves utilisaient durant leurs cérémonies religieuses.

Les immigrants qui partaient d'Haïti pour se rendre à Cuba ont aussi joué un rôle prépondérant dans la création des rythmes de Salsa. Une première vague importa la Contradanza Criolla (une version créole de la Contradanza avec une influence africaine dans l’instrumentation et l'interprétation). La seconde vague d'immigrants arrivés au milieu du 19ème siècle de République d'Haïti a entraîné la naissance du Cuban Son. Les danses cubaines et les ‘’Habanéra’’ se sont imprégnés de la structure rythmique du cinquillo des Caraïbes, en passant par la Contradanza Criolla (Hispano-américaine).

Le ‘’Mambo’’ a continué à être reconnu comme un genre propre durant les années 40. Le ‘’cha cha cha’’, un autre descendant de la nouvelle forme rythmique, était encore joué par les ‘’charangas’’ (flûte et violon) et a gardé son rythme intermédiaire. Le grand changement a entraîné l'introduction de la ‘’conga’’. Ces deux styles ont mis peu de temps à s'étendre sur le reste de la planète.

Aujourd’hui, la Salsa et ses dérivés continuent à faire chauffer l’ambiance lors des bals et à enchanter les danseurs de tous âges.

Contacter Danseuse 78

Isabel : 06 10 32 05 46

Par formulaire